Biblis de William Bouguereau
Le poème du mardi

“Nocturne” de Renée Vivien

Nocturne J’adore la langueur de ta lèvre charnelle         Où persiste le pli des baisers d’autrefois. Ta démarche ensorcelle, Et la perversité calme de ta prunelle A pris au ciel du nord ses bleus traîtres et froids. Tes cheveux, répandus ainsi qu’une fumée, Clairement vaporeux, presque immatériels, Semblent, ô Bien-Aimée, Recéler les rayons d’une lune embrumée, […]