Egon Schiele Die Traumbeschaute 1911
Le poème du mardi

“Le clitoris” Pierre Louÿs

V. LE CLITORIS   Blotti sous la tiédeur des nymphes repliées Comme un pistil de chair dans un lys douloureux Le Clitoris, corail vivant, coeur ténébreux, Frémit au souvenir des bouches oubliées.   Toute la Femme vibre et se concentre en lui C’est la source du rut sous les doigts de la vierge C’est le […]