Je cuisine comme un cochon
Présentation d'un livre

Je cuisine comme une cochonne – Minette Strawn

Soyons clair, ce livre de recette n’a pas pour but de vous faire mal cuisiner ou cuisiner salement – ce qui est somme toute assez facile, hélas – mais de vous faire découvrir les joies d’une cuisine amoureuse, sensuelle et préparatoire à vos étreintes les plus folles. Grâce à cet ouvrage,
vous deviendrez, Messieurs, de vrais maitre-queue et vous, Mesdames, de véritables Vénus des fourneaux grâce aux recettes de ce précieux livre de cuisine amoureuse et coquine.

N’oubliez jamais que votre cuisine délivre un message à l’autre et indique, plus certainement que de longs discours malhabiles, la force de votre envie… ou de votre ennui. Ainsi, le carpaccio de saumon aux baies rouges et à l’aneth de vos premières rencontres qui devient un steack hâché purée quelques années plus tard, signalera sans équivoque votre lassitude à séduire. Aussi, pour montrer votre désir ou le maintenir éveillé, ne négligez jamais les joies de la chère qui vous conduiront aux plaisirs de la chair. D’ailleurs, l’adage populaire ne s’y trompe pas, qui affirme sans détour : « Un homme ça se tient par le ventre et le bas-ventre ». Ne lâchez ni l’un ni l’autre car vous risqueriez de voir votre amoureux se rendre vers d’autres ripailles où l’on célèbrent le poireau. Cette remarque vaut également pour les femmes qui, si elles ne sont pas satisfaites de vous, n’hésiteront pas à rechercher d’autres commensaux pour satisfaire leur abricot.

Alors, pour frémir, ne vous bridez pas, mijotez des plats voluptueux, n’ayez pas peur de vous mouiller, avant de vous dresser pour mieux vous gaver l’un l’autre, vous farcir sans tabou afin de dégorger de plaisir.

Pour vous aider dans vos préparations, * La difficulté des recettes est notée de 1 à 2 cochons…

*Le temps de préparation et de cuisson noté par :

– 1Chirac (3 minutes douche comprise),

– 1DSK, (18 minutes au sortir de la douche),

– 1Félix Faure, (jusqu’à ce que mort s’ensuive)

– Avec préméditation : vous aurez de la préparation avant de cuisiner

Je cuisine comme un cochon

Lors des précédentes fêtes de la Saint-Valentin, mon amoureux et moi-même commencions la soirée par un dîner au restaurant. Petits restos de quartiers, restaurants de poissons,  cuisine épicée, cuisine du marché, si il était une occasion pour sortir c’était bien la Saint-Valentin. Et puis lasse des cartes spécialement élaborées pour les  » valentins », des réservations impératives, un mois à l’avance, et de la compagnie d’une dizaine d’autres couples dans la salle… J’ai décidé de faire la cuisine le 14 février. J’ai décidé de faire un repas d’amoureuse, j’ai même carrément décidé de cuisiner comme une cochonne. Dans ce dessein je me suis armée d’un sympathique livre de recettes  » Je cuisine comme une cochonne  » le bien nommé. J’y ai trouvé des recettes formidables et simples à réaliser. Des titres évocateurs désignent des plats à la portée de tous, une manière de vous mettre l’eau à la bouche. Si les titres m’ont fait saliver, les anecdotes épicées, jeux de mots salaces et autres annotations salées m’ont beaucoup amusé. En effet plus qu’un livre regorgeant de recette, c’est aussi un ouvrage croustillant à consommer tout particulièrement à l’occasion d’un dîner coquin.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *